Logo - Institut national des mines
50px

La ventilation contrôlée chez Eldorado Gold -Mine Lamaque 

18 juin 2020
50px
Bloc texte
Ventilation contrôlée : Eldorado Gold -Mine Lamaque

L’innovation et les technologies occupent une place prépondérante dans la vision stratégique d’Eldorado Gold Lamaque, projet minier aurifère souterrain situé à Val-d’Or, en Abitibi-Témiscamingue.

Mise en place d’un système de ventilation contrôlé

L’un des projets numériques phares de l’entreprise est la mise en place d’un système de ventilation contrôlé. Une mine souterraine est un lieu confiné où l’air ambiant est vicié par les opérations menées sous terre et les sautages d’explosifs, les émanations liées à la nature du minerai ou des produits de remblai, de même que par les rejets de polluants des véhicules et des équipements motorisés. La ventilation est donc essentielle afin d’alimenter les galeries souterraines en air de qualité. Et, au Québec, il faut chauffer cet air avant de le distribuer, ce qui ajoute considérablement à la consommation d’énergie. Il est à préciser que, pour certaines mines ayant des galeries très profondes, l’air doit plutôt être climatisé.


Intégration d’une multitude de technologies

Pour optimiser le processus de ventilation, il faut faire appel à l’intégration de plusieurs technologies : un système de communication qui reçoit et transmet l’information collectée par différents dispositifs, des sondes souterraines, des capteurs, etc. Les données recueillies permettent aux opératrices et aux opérateurs du centre de contrôle à la surface de surveiller en temps réel les conditions de l’air. Aussi, grâce au repérage dynamique (tracking), les travailleuses et les travailleurs portent un émetteur sur la lampe de leur casque, qui permet de les localiser sous terre à l’aide de capteurs répartis dans les galeries. Les véhicules et les équipements sont également dotés d’une puce de localisation. Un système de ventilation sur demande (VOD) automatise entièrement le processus de marche et d’arrêt des ventilateurs pour envoyer la quantité d’air nécessaire en fonction du nombre de travailleuses et de travailleurs et des équipements en activité dans les galeries.


Les avantages de ce système innovant

Un tel système permet de réduire substantiellement les frais associés à la consommation d’électricité et de gaz naturel, puisqu’il répond aux besoins réels de ventilation. Un gaspillage des ressources est ainsi évité et un air de qualité est assuré dans les zones où se trouve la main-d’œuvre. Cela permet d’améliorer à la fois l’efficacité énergétique de la mine et la sécurité des équipes, tout en réduisant les coûts de production. Près de 60 % de la facture électrique d’une mine souterraine est liée à la ventilation. L’automatisation du système permet de réduire d’environ 50 % la dépense, une économie pouvant se chiffrer à près de 400 000$ par année.

Les bénéfices ne s’arrêtent pas là, car le système de captation et de communication installé permet de nouvelles applications et l’optimisation d’autres processus. Par exemple, le système de localisation de la main-d’œuvre, des véhicules et des équipements mobiles permet d’avoir une meilleure connaissance de ce qui se passe sous terre et de savoir en tout temps où se trouvent les ressources. Si une travailleuse ou un travailleur a besoin d’utiliser une machine ou un équipement en particulier pour l’exécution d’une tâche, il peut facilement repérer celle qui est la plus près de lui et ainsi réaliser sa tâche dans de meilleurs délais. Le déroulement des opérations (chemin critique) et la prise de décision en sont optimisés. L’impact sur la productivité est difficile à quantifier à ce moment-ci, mais pourrait s’avérer encore plus profitable que l’économie d’électricité.


Une adaptation pour les travailleuses et les travailleurs

Le changement s’opère graduellement pour les travailleuses et les travailleurs qui apprennent à œuvrer dans un contexte d’évolution constante. Les cycles de travail sont modifiés, les processus et les méthodes doivent être adaptés, mais tous apprennent à utiliser ensemble les technologies numériques. Lors de l’embauche, le personnel est informé de la vision numérique de l’entreprise. Les employés et les employées sont ouverts et enthousiastes à l’idée de s’approprier de nouveaux usages dans une perspective d’apprentissage évolutif, un pas à la fois.

Tiré du Portrait numérique de l’industrie minière au Québec, il est possible de lire l’étude de cas en vous rendant aux pages 13 et 14.

 

Ventilation contrôlée : Eldorado Gold -Mine Lamaque
50px
50px
50px