Logo - Institut national des mines
50px

Portrait de la formation dispensée par les entreprises minières à leur personnel : analyse comparative 2013-2016-2019 

26 avril 2021
50px
Bloc texte

Faits saillants

Les avancées technologiques continuent d’avoir une influence considérable sur les méthodes de travail au fur et à mesure de leur insertion dans le quotidien des industries.

Depuis 2016 :

Augmentation de 15 % de la proportion d’entreprises qui utilisent les simulateurs d’engins;

Augmentation de 14 % de la proportion d’entreprises qui exigent un diplôme DEP comme préalable à l’embauche pour un poste d’entrée;

Diminution de 16 % de la proportion de formations dispensées à l’interne par les entreprises minières;

Investissements en formation restés relativement stables, avec une moyenne de 2,38 % de la masse salariale en 2019.

Diplômation : 

  • Les entreprises minières embauchent une main-d’œuvre de plus en plus qualifiée. Depuis la première édition de ce portrait en 2013, une augmentation significative de l’exigence scolaire minimale à l’embauche est révélée dans cette étude;
  • Entre 2013 et 2019, l’Institut national des mines a  décelé une  augmentation de 10 % des entreprises minières exigeant minimalement un diplôme d’études secondaires et de 33 % demandant le diplôme d’études professionnelles dans un poste d’entrée.

 

Les compétences  :

  • Le développement des compétences technologiques relatives entre autres aux drones, aux données, à la cybersécurité, à la connectivité, à la robotisation et à l’automatisation sont les principales compétences actuellement recherchées dans le secteur minier; 
  • Les compétences transversales demeurent une priorité et sont essentielles à l’ère numérique. Une formation adéquate est nécessaire notamment en lien avec l’adaptabilité professionnelle, la pensée critique et l’apprentissage actif.


R­épertoire des formations offertes : 

  • Plus de 750 formations offertes à l’interne par les entreprises minières à leur personnel ont été répertoriées dans cette publication.
50px
Bloc texte

3 recommandations de l'INMQ

Trois recommandations du Portrait : 

  1. Poursuivre les efforts amorcés dans l’arrimage entre les programmes d’études ou de formation et le virage technologique des entreprises minières québécoises.

  2. Documenter la récente apparition ou tout au moins de contribuer à la réflexion autour de de la formation 4.0 et des compétences à l’ère de la mine intelligente.

  3. Continuer de collaborer et de se concerter avec les acteurs dusecteur minier en  vue d’augmenter l’accessibilité des entreprisesminières à des formations relatives à leurs besoins et de les soutenir dans le développement et le rehaussement des compétences numériques de leur personnel.
50px
50px
50px