Logo - Institut national des mines
50px

Des recherches en formation minière pertinentes et utiles pour l’industrie minière québécoise en 2021  

16 décembre 2021
50px
Bloc texte

La dernière année a démontré une fois de plus l’agilité dont fait preuve l’Institut national des mines afin de réaliser des recherches en formation qui sont actuelles et avant-gardistes et qui ont des répercussions significatives pour le secteur minier au Québec. L’Institut dresse un bilan positif de l’année 2021. « Je suis très fière de la qualité des recherches diffusées cette année par notre organisation ainsi que du rôle joué auprès de nos partenaires. De plus, notre événement annuel en novembre dernier a suscité de l’engouement », a souligné Mme Sarah Tremblay, PDG par intérim à l’Institut national des mines.

50px
Bloc texte

Le rayonnement d’une formation minière de qualité

Que ce soit à l’international ou au Québec, l’Institut national des mines a offert des conférences sur les différentes recherches effectuées par sa petite équipe et son grand réseau de partenaires des secteurs de l’éducation et minier durant l’année. D’ailleurs, six publications sur divers sujets ont vu le jour en 2021 : formation dispensée par les entreprises minières, cybersécurité en formation minière, diagnostic numérique 4.0 d’un programme d’études, avis aux ministres de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, ainsi que deux rapports sur les tendances générales en formation minière.

50px
Bloc texte

La dernière analyse comparative du Portrait de la formation dispensée par les entreprises minières à leur personnel a permis notamment de confirmer que les entreprises minières embauchaient une main-d’œuvre de plus en plus qualifiée; une augmentation significative de l’exigence scolaire minimale à l’embauche est révélée. Ce portrait a été réalisé en collaboration avec deux précieux partenaires, soit le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie des mines et l’Association minière du Québec, et 21 entreprises du secteur minéral au Québec. La publication offre la possibilité pour une première fois de consulter les centaines de formations offertes à l’interne par les entreprises. 

Pour lire la publication
50px
Bloc texte

Reflétant les préoccupations des entreprises minières de plus en plus connectées, l’enjeu de la cybersécurité est devenu un incontournable. Le Portrait de la cybersécurité dans les programmes de formation professionnelle et les programmes d’études collégiales documente la place accordée à la cybersécurité dans les programmes de formation minière les plus recherchés au Québec ainsi que la perception des établissements d’enseignement à l’égard de la cybersécurité en formation minière. Cette recherche a permis de créer une formation destinée aux entreprises 4.0, notamment du secteur minier, offerte par les services aux entreprises d’un consortium liant les cégeps de Sept-Îles, La Pocatière et Thetford.

Pour lire la publication
50px
Bloc texte

Au printemps 2020, l’Institut national des mines a élaboré un tout nouvel outil ayant comme objectif de mesurer l’intégration du numérique dans les programmes d’études et de formation. Cet outil a ensuite été validé sur deux programmes d’études au Québec à l’automne 2020. La publication intitulée « Diagnostic numérique 4.0 d’un programme d’études ou de formation » a permis de mesurer l’intégration du numérique en éducation selon cinq axes : le programme 4.0, les outils 4.0, la pédagogie 4.0, les compétences 4.0 et le leadership 4.0.

Pour lire la publication
50px
Bloc texte

Pour faire suite à cette publication, un « Avis aux ministres de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur - mesurer l’intégration du numérique dans les programmes d’études : déploiement d’un outil diagnostic » portant sur le sujet a d’ailleurs été publié. La principale recommandation visait à déployer un outil dans le processus de révision des programmes d’études ainsi que dans les établissements d’enseignement volontaires afin de répondre à deux objectifs, soit permettre aux établissements d’enseignement de mieux déterminer les besoins en formation relative au numérique des différentes catégories de personnel et offrir au personnel du secteur de l’éducation des formations adaptées au développement et au rehaussement de ses compétences numériques.

Pour lire la publication
50px
Bloc texte

La série Tendances générales en formation minière, veillant à documenter les tendances en éducation aux niveaux québécois, canadien et mondial, a diffusé deux rapports semestriels en 2021. Le Rapport semestriel tiré de l’infolettre MineAvenir – 20 août 2020 au 28 janvier 2021 a démontré que l’enseignement à distance s’est perpétué et que la diversification des modes d’enseignement constitue la principale tendance relevée. 

Pour lire la publication
50px
Bloc texte

Le deuxième rapport, Rapport semestriel réalisé à partir de l’infolettre MineAvenir – 4 février au 17 juin 2021, a révélé qu’au-delà des nouvelles technologies qui continuent de façonner le paysage minier, le développement durable, l’employabilité et l’adaptabilité professionnelle de la main-d’œuvre ont pris une place importante parmi les sujets couvrant la période s’étalant de l’hiver à l’été 2021.

Pour lire la publication
50px
Bloc texte

12 pays représentés au colloque annuel de l’organisation

Plus de 180 personnes ont assisté au 6e colloque de l’Institut national des mines. Intitulé « Employabilité et adaptabilité professionnelle pour une main-d’œuvre qualifiée et compétente », l’événement a accueilli des participantes et des participants notamment de l’Algérie, de la Côte-d’Ivoire, des États-Unis, de la France, du Maroc et du Tchad. Dans le cadre du colloque, quatre conférences ont été présentées portant sur l’insertion socioprofessionnelle des Autochtones, la reconnaissance des acquis et des compétences, l’implantation des véhicules électriques ainsi que le projet minier Nouveau Monde Graphite. Il est d’ailleurs toujours possible de visionner l'événement en s'identifiant par courriel et aussi de découvrir la nouvelle image de l’Institut démontrant l’importance d’augmenter l’employabilité de la main-d’œuvre grâce à la formation.

50px
Bloc vidéo
L'Institut national des mines a toujours eu la volonté d'accroître les compétences, assurer la relève dans le secteur minier et performer, et ce, grâce à la formation de qualité offerte par les établissements d'enseignement du Québec.
50px
Bloc texte

Les sujets de recherche en 2022

En 2022, l’Institut national des mines lancera une toute nouvelle recherche sur la place des engins miniers hybrides et électriques et sur les besoins de formation découlant de cette technologie verte du secteur minier québécois. Désirant poursuivre sa mission première d’assurer l’actualisation de l’offre de formation pour un secteur minier québécois productif, plus vert et concurrentiel, l’Institut national des mines déposera au ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge, un avis portant sur les besoins de formation nécessaires à l’avènement des véhicules électriques et hybrides dans le secteur minier québécois. De plus, une recherche sur les parcours des travailleuses et travailleurs du secteur minier entreprenant une démarche de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) sera diffusée au cours du printemps afin de mieux connaître les défis qu’ils relèvent. Une publication portant sur le potentiel pédagogique des vidéos interactives en formation minière sera également lancée, permettant de mieux apprécier les bénéfices et les défis associés à l’utilisation de cet outil dans un contexte de formation continue.

 

Évidemment, l’Institut national des mines poursuivra son mandat de faire rayonner la formation québécoise, qu’elle soit initiale ou continue, et continuera à alimenter ainsi les initiatives porteuses des établissements d’enseignement du Québec afin d’offrir une formation adaptée aux besoins de l’industrie minière.

 

L’Institut national des mines a pour mission de soutenir le gouvernement dans l’exercice de sa responsabilité en matière d’éducation dans le secteur minier. Il a notamment pour mandat de maximiser la capacité de formation de la main-d’œuvre, en optimisant les moyens disponibles et en les utilisant selon une vision concertée de tous les acteurs du secteur minier.

 

50px
50px
50px